Lingettes, ce fléau de l’environnement

 

 Lingettes, ce fléau de l’environnement

Lingettes biodégradables, la grande intox

Les lingettes, il y en a pour presque tous les usages : hygiène corporelle, soins de beauté, tâches ménagères… Pour les utiliser sans complexes, le marketing des marques assure qu’elles sont biodégradables, qu’elles se jettent dans les toilettes.

Dans les faits, elles n’ont pas le temps de se décomposer entre le moment où elles sont jetées dans les WC et leur arrivée à la station d’épuration. Elles sont donc aussi nocives que celles « traditionnelles » non biodégradables.

L’assainissement, kézako ?

Le système d’assainissement, c’est : votre WC / vos éviers, reliés à des canalisations souterraines, puis à une usine nommée station d’épuration pour recueillir et traiter les eaux usées de votre foyer.

Ces équipements garantissent la protection de notre environnement par la dépollution des eaux usées avant leur retour dans la nature.

 La bête noire des machines

Saviez-vous qu’elles sont la cause numéro 1 des dégâts causés aux stations d’épuration ? Ces déchets, une fois jetés dans les toilettes, se détériorent, deviennent de la « filasses » pour venir, in fine, s’enrouler autour des machines qui s’enraillent et cassent.

Si la station subit des dommages, elle ne pourra plus alors remplir sa fonction et restituer une eau propre à la nature.

Les lingettes ont le pouvoir de

  • Créer des débordements d’eaux usées par les plaques d’égout ;
  • Détériorer des équipements ;
  • Rendre les interventions dangereuses pour les techniciens SUEZ.

Nous devons tous (ré)agir

Pour un bon fonctionnement, nous devons lutter contre l’obstruction des réseaux, des pompes et des grilles en entrée de station d’épuration.

Les lingettes sont des déchets solides, qui ne doivent en aucun cas être envoyés dans les égouts, mais jetés dans les poubelles (comme tout autre déchet autre que le papier hygiénique) !

Avec de simples gestes, tous ensemble, protégeons notre environnement.