L’armagnac et Condom

armagnac

Le cours de la Baïse fut autrefois canalisé pour permettre l’exportation de l’armagnac vers Bordeaux. Cette activité assura dans le passé la prospérité de la cité.

L’armagnac ne doit pas sa célébrité au port de Condom – qui ne fut créé qu’en 1839 – mais aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Comme les marins, les pèlerins réchauffaient leur corps, soignaient leurs plaies et sublimaient leur foi grâce à quelques gorgées d’« aygo ardente ».

En quittant la ville, ils emportaient avec eux, aussi bien à l’aller, en descendant vers l’Espagne, qu’au retour, quelques fioles réparatrices. Ce sont donc eux qui portèrent partout en Europe la bonne parole de l’armagnac salvateur (« eau de vie ») et médicinal.

Source : Wikipedia